Coalition de la Société civile pour le Monitoring Electoral

CAFOB, LIGUE ITEKA, CECAB, OAG, FORSC, CCOD, CIRID, ABUCO, COMIBU, COR BURUNDI, MPB, DJCD, RFP vide

Constitution
Loi communale
Code Electoral


Politique- Burundi- Elections

La COSOME rend public son rapport d’observation de l’enrôlement des candidats électeurs au Burundi


10 mars 2010

"Fidèle à ses missions fondatrices d’éduquer les populations aux valeurs démocratiques, civiques et électorales, de contribuer à la consolidation de la paix par la promotion des institutions démocratiquement élues, de promouvoir l’audit démocratique afin d’identifier les défis à la consolidation des valeurs démocratiques, de participer à l’observation des élections et de la campagne électorale des partis politiques pour rendre les élections paisibles, justes, sereines et transparentes, d’encadrer les populations afin qu’elles exigent la mise en oeuvre des programmes élus, la COSOME ne s’est pas dérobée à ses responsabilités et a participé activement à l’observation des opérations d’enrôlement des candidats électeurs appelés à prendre part aux secondes élections générales post-conflit de l’été prochain, a introduit la présentation du rapport d’observation de l’enrôlement des électeurs aux médias locaux et étrangers, le président de la coalition de la société civile pour le monitoring électoral, Jean-Marie Vianney Kavumbagu.

Par la suite, l’orateur du jour a rappelé qu’en 2005 déjà, la COSOME a participé activement à la sensibilisation des citoyens pendant les différentes étapes du processus électoral en même temps qu’elle a initié un programme de formation accélérée des observateurs de la société civile, a-t-il enchaîné.

Cette année encore, elle a essayé d’exploiter le peu de moyens matériels et humains à sa disposition pour tenter de couvrir le maximum de provinces pendant l’enrôlement des candidats électeurs.

C’est la raison pour laquelle la COSOME tient à remercier le Gouvernement et en particulier le Ministère de l’Intérieur qui lui a facilité le travail de ses observateurs dans tout le pays.

Elle remercie également la CENI pour la bonne collaboration avec les équipes des agents recenseurs aux bureaux d’inscription

D’autres remerciements sont allés aux partenaires pour leur appui moral, financier et matériel sans lesquels le présent rapport n’aurait pas pu avoir lieu. Il s’agit notamment de la Mission de Coopération Suisse au Burundi (DDC), Développement et Paix ,PAPS-CEAC, Novib, 11.11.11, Novib, NED.

La Cosome observe les élections dans un contexte où les défis sont naturellement différents par rapport aux élections de 2005 et les plus inquiétants ont surtout trait à l’alternance pacifique au pouvoir. L’échiquier politique national s’est, entre-temps, enrichi de nouveaux partis par rapport à la trentaine qui avait concouru en 2005, selon la même source.

En effet, a-t-il dit, sur les 44 partis politiques aujourd’hui agrées au Burundi, 32 ont déjà déposé leurs insignes à la commission électorale nationale indépendante (CENI) en vue de leur participation aux prochaines échéances.

L’élection présidentielle du 28 juin 2010 a déjà drainé sept candidatures de partis politiques et celles d’indépendants.

Le marathon électoral de 2010 comporte en tout cinq scrutins distincts et il est prévu, à l’entrée, le choix des conseillers communaux, le 21 mai, au menu, le vote des députés, le 23 juillet, l’élection des sénateurs, le 28 juillet, et au dessert, l’élection des conseillers collinaires le 7 septembre.

Lire l’intégralité du document

F.B.


Partagez cet article sur les résaux sociaux

 

Partager sur Messenger


Retour à la page précédente


0 | 7 | 14
 

21 septembre 2011 La CNIDH condamne énergiquement le massacre de Gatumba Détails
13 septembre 2011 Le FORSC mobilise autour de la charte africaine de la démocratie Détails
10 septembre 2011 La société civile reste mobilisée en vue d’une « justice pour Ernest Manirumva » Détails
20 juillet 2011 Les défenseurs des droits humains font face à de nombreux défis, selon le délégué général du FORSC Détails
15 juillet 2011 Huit associations de la société civile pressent pour des enquêtes complémentaires sur l’assassinat d’Ernest Manirumva Détails